Agenda

Rencontre-débat à l'initiative du groupe Afrique du SCI

  • Vendredi 29 janvier à 19 h  au SCI: Rencontre-débat à l'initiative du groupe Afrique du SCI,  suite  à la projection du film "La Reine Blanche" .
Lieu: SCI Rue Van Elewyck 35, 1050, Bruxelles.
Image Claude Bergeret - Une Française vivant au Cameroun, tombe amoureuse du chef d'un village camerounais.  L'épouse et rejoint ainsi les nombreuses femmes de la chefferie de cette ethnie des Bagantes.Comment réagit la population locale face à l'arrivée d'une Européenne dans un cercleImage jusque là strictement occupé par les habitants natifs?
Comment s'est passée pour Claude cette intégration ? Comment vit-elle la polygamie? Jusqu'où peut-on tourner le dos à des valeurs qu'on croit incontournables? Ce documentaire passionnant suscite bien des questions, qui feront l'objet d'un débat certainement passionné à l'issue de la projection. Avec la participation de Fatoumata Sidibé (fondatrice et ex présidente du comité belge "Ni putes, ni soumises")

Débat radio en direct sur La Première: les « Assises de l’interculturalité – la messe est-elle déjà dite ?

 Dimanche 20 décembre 2009, participation au débat radio en direct sur La Première:  les « Assises de l’interculturalité – la messe est-elle déjà dite ? »

 Argumentaire succinct :
 Presque à mi-parcours et juste avant la trêve des confiseurs, où  en sont aujourd’hui les « Assises de l’interculturalité » ? Quatre ans à peine après la « Commission du dialogue interculturel » qui elle-même suivait de près une « Commission des sages » aux buts similaires, le gouvernement fédéral, sous la houlette de sa vice-premier, par ailleurs ministre de l’Egalité des chances, a donc remis le couvert avec un nouveau grand débat de société. Le programme est ambitieux et alléchant, même si on frémit un peu devant l’ampleur de la machinerie : pratiquement 1 an de travaux sous l’autorité éclairée d’un savant comité de pilotage et de commissions mixtes ; mobilisation générale des associations dans tout le pays, enrôlement des spécialistes connus ou moins, large appel à des militants plein d’idéal.  Le but est évidemment très louable, chacun en convient, même si on peine à distinguer ce qui diffère fondamentalement de la « Commission du dialogue interculturel » de 2004.  Mais, au-delà de l’intérêt intellectuel de l’exercice, beaucoup se demandent de quoi ces « Assises » pourront-elles accoucher qui ne soit déjà sur la table ? Car force est de constater qu’en ce moment c’est surtout dans la rue, devant les tribunaux, dans les colonnes des médias, sur Internet et dans les bureaux des partis que le débat fait réellement rage. Enfin, beaucoup constatent avec perplexité que les positions de la plupart des partis sur les sujets qui fâchent (foulard, burqa,…) sont déjà connues. La messe serait-elle déjà dite ?

Universités Populaires de Ni Putes Ni Soumises

11 au 12 décembre 2009 - Universités Populaires de Ni Putes Ni Soumises
 Sciences Po (Paris 75006)

 
12 novembre à 14h: débat  Femmes au pouvoir:  des classes populaires au plus haut sommet de l’Etat ! avec Fadela AMARA, Secrétaire d’Etat chargée de la Ville et Fatoumata SIDIBE, Députée au Parlement de Bruxelles.

NPNS investit Sciences Po pour ses Universités Populaires ! Des débats sur la burqa, la repolitisation de la société, le féminisme avec notamment Elisabeth Badinter, Samir Mihi, Julien Bayou, Benoit Thieulin, Amal Basha, Lubna Al Hussein, Audrey Pulvar...

http://www.niputesnisoumises.com/universites-populaires-de-npns/

  • Invitation à venir manifester le 25 novembre 2009
Signé : Amnesty International ;  Suzanne Kade et Rachel  Doumro, Maman et tante de Claudia Lalembaidjé ; Fatoumata Sidibé, députée régionale bruxelloise... et vous peut-être.
Madame, Monsieur,
À l'occasion de la « Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes», Amnesty International et les familles de victimes organisent, le Mercredi 25 Novembre 2009, une action symbolique de solidarité et de protestation contre ce phénomène qui touche encore trop de femmes en Belgique et dans le monde.
Cette action prendra la forme d'un rassemblement en hommage à Claudia et toutes les victimes de violences conjugales, crimes d'honneur et autres violences intrafamiliales subies par les femmes.
Par la publication du «Manifeste des femmes et des hommes contre la violence à l'égard des femmes»,  il sera donné un signal fort afin de tout mettre en ouvre pour changer les mentalités et les comportements.
Ce sera aussi l'occasion de rappeler les revendications suivantes :
- La lutte contre les violences à l'encontre des femmes doit être une réelle priorité pour le gouvernement belge ;
- Des moyens humains et financiers corrects et adéquats doivent être alloués à cette fin  (prévention, accueil et prise en charge des auteurs et victimes) ;
- Une évaluation annuelle doit être rendue publique quant à la politique belge en cette matière ;

Rassemblement en hommage à Claudia Lalembaidjé

  • Discours de Fatoumata Sidibé à  l’occasion du rassemblement contre les des violences à l'égard des femmes organisée par Amnesty International et la famille de Claudia Lalembaidjé, à  l’occasion de la « Journée internationale pour l'élimination de la   violence à l'égard des femmes», le Mercredi 25 Novembre 2009.Chères citoyennes,
    Chers citoyens,Avant d’être députée, je suis avant tout une militante.Mais c’est en tant qu’amie que la famille de Claudia m’a demandé, au mois de juillet,  de les aider à organiser une marche en hommage à Claudia, à toutes les femmes victimes de violences. C’est en tant que citoyenne que contact a été pris avec Françoise Guillitte, responsable du Programme Droits des Femmes à Amnesty international afin d’organiser une manifestation.Ce qui nous rassemble  aujourd’hui, en cette symbolique « Journée internationale pour l'élimination de la   violence à l'égard des femmes », c’est un cri de douleur, un cri de révolte, d’incompréhension  face à ce tsunami de violences.

    C’est une clameur collective  pour dire stop à la violence, au nom de Claudia, au nom de toutes les femmes battues, mariées de force, violées, lapidées, vitriolées, mutilées, brûlées, asservies, spoliées, humiliées, enfermées, prostituées, exploitées, vendues,  assassinées au quotidien,  en temps de guerre comme en temps de paix, dans le secret du domicile comme dans les rues.

    Les femmes sont menacées dans leur vie même parce qu’elles sont femmes. Il est difficile de dresser l’éventail des atrocités qui touchent les femmes sur tous les continents tant l’inventivité des sociétés en matière de violences à l’encontre des femmes est sans bornes.

    Le rassemblement de ce jour, c’est aussi pour dire que derrière ces victimes, il y a des  histoires, des familles.

    Pour donner un nom et un visage à ces victimes d’une violence sans nom, trop souvent impunie.

  • Lundi 16 novembre 2009 de 20h à 22h
    Conférence-débat: "Être femme en 2010 à Bruxelles"
    Avec la participation de :

    Antoinette SPAAK, ministre d’Etat,
    Fatoumata SIDIBÉ, député bruxelloise,
    Mina OUALDLHADJ, écrivaine bruxelloise.

    Lieu : Institut Frans Fischer, 30, rue de la Ruche, à 1030 Schaerbeek.

    Entrée gratuite

    Une organisation de la section FDF de Schaerbeek.
  • Lundi 26 octobre 2009  à 20h30 à la Balsamine : Théâtre-débat  PEAU DE LOUP
    Guilaine sort de prison. Elle emménage dans son nouvel appartement Avant de pouvoir déballer ses caisses, et commencer " sa nouvelle" vie, elle convoque son passé.
    Elle invente son double, celle qu’elle a été... Entre passé et présent, réel et imaginaire, nous découvrons la vie d’une femme d’aujourd’hui. Une femme confrontée depuis toujours a la violence "des hommes", et qui tente de faire les « bons » choix.
    Une parole sans concession, mais qui emprunte à l’univers du conte son humour et sa poésie.

    La pièce est survie d’une rencontre-débat avec les auteurs et les comédiens menée par Fatoumata Sidibè, co-fondatrice et présidente du Comité belge " Ni Putes Ni Soumises" de 2006 à 2009.


    Auteurs : Caroline Safanan et René Buac
    Distribution : Véronique Dûment et Anne-Marie Loop
    Mise en scène : René Bizac
    Dramaturgie : Caroline Safarian
    Scénographe : Sophie Cartier
    Costumes : Hélène Kufferath


26 septembre 2009
Maîtresse de cérémonie aux
10 ans de l'Union des Femmes Africaines
A l’occasion de son dixième anniversaire, l’Union des Femmes Africaines a le plaisir de vous convier au dîner de gala qu’elle organise le 26 septembre 2009 au Repos des Chasseurs, situé dans l’Avenue Charles Albert, 11 à 1170 Bruxelles à 19h30.
Programme
19h00 :     Accueil des invités + cocktail
19h30 :     Mot de bienvenue de Madame Eugénie Kalimunda, Présidente de l’Union des Femmes Africaines

19h40 :     Allocution de Monsieur Mahamat Saleh Annadif,  Représentant Permanent de l’Union Africaine auprès de l’Union Européenne, Parrain de la soirée

19h50 :     Poème de Madame Tapuwa Bridget

20h00 :     Allocution de Madame  Dominique Aguessy , Sociologue, Littéraire, Consultante en Relations Industrielles et fondatrice de l’UFA

20h20 :     Chansons de Madeena

20h30 :     Buffet froid

21h00 :     Allocution de Madame Ngandu Louise, Politologue ,Présidente d’honneur de l’UFA et fondatrice de l’UFA

21h20 :     Danse de la troupe burundaise

21h30 :     Buffet africain

22h00 :    Défilé de mode de la Styliste Sybil Warland et de la Styliste Bara
-  Modèles européens et africains

Exposition de peintures

Du 27 mai au 30 septembre 2009
Aimer à l'ULB, asbl
Exposition des peintures « Les masques parlent aussi... ».
Après celles consacrées à Willy Peers, au Sida, à l’adolescence et à Amnesty International, le centre de planning familial « Aimer à l'ULB » accueille mon exposition de peintures « Les masques parlent aussi... ».
Il s'agit pour moi d'une exposition symbolique dans un lieu symbolique eu égard à mes engagements pour les droits des femmes.
Selon une étude récente, l’âge moyen du premier rapport sexuel est de 16 ans et deux mois. Actuellement dans les grandes villes, on assiste à une banalisation de l’IVG. En effet, les jeunes filles et les jeunes femmes ont de plus en plus tendance à confondre interruption volontaire de grossesse et contraception.  De même, il y a encore beaucoup à faire en matière de lutte contre les maladies sexuellement transmissibles et le Sida.  Près de 60% des 15-25 ans ont toujours des pratiques à risque. Il y a donc urgence !
Je suis favorable à une politique systématique et permanente de sensibilisation en milieu scolaire  pour assurer à tous une éducation à la vie relationnelle, affective et sexuelle, accompagner les adolescents à appréhender leur sexualité, à être à l’écoute de leurs désirs et de leurs envies dans le respect de soi et de  l’autre, à oser s’affirmer,  poser leurs limites  dans le respect mutuel afin de vivre leur vie amoureuse et affective de manière épanouissante, à maîtriser leur fécondité et à prévenir les MST et le sida.

Agenda des activités militantes

  • 26 octobre 2017, intervenante à la conférence sur le harcèlement de rue organisé par le  CCPI- Cercle des Citoyens Progressistes Indépendants, avec  SYLVIE LAUSBERG est vice-présidente du Conseil des Femmes Francophones de Belgique (CFFB) et membre du Conseil fédéral de l’Égalité des chances entre les Femmes et les Hommes et BEA ERCOLINI,  fondatrice et présidente de l’ASBL « Touche Pas à Ma Pote » qui lutte contre le harcèlement de rue.
     

Pages