Dans la presse

La lutte contre les violences faites aux femmes doit être une priorité nationale

COMMUNIQUE DE PRESSE DE L’ASSOCIATION DES FEMMES FDF

La lutte contre les violences faites aux femmes doit être une priorité nationale

A l’occasion du 25 novembre, journée internationale de la lutte contre les violences faites aux femmes, l’Association des femmes FDF tient à rappeler que, dans le monde, les femmes sont encore battues, mariées de force, violées, lapidées, vitriolées, mutilées, brûlées, asservies, spoliées, humiliées, enfermées, prostituées, exploitées, vendues,  assassinées au quotidien,  en temps de guerre comme en temps de paix, dans le secret du domicile comme dans les rues.

Dans le monde, la violence envers les femmes demeure la première cause de mortalité pour celles entre 15 et 44 ans.  En Belgique, la violence conjugale concerne une femme sur huit. En 2011, on a dénombré plus de 4.000 viols commis en Belgique, soit environ 11 par jour.

L’Association des femmes FDF demande :

-            d’augmenter les places d'accueil d’urgence et d’hébergement pour les victimes ;

-            de garantir l’accueil et la prise en charge de toutes les victimes, le suivi  de la justice et la poursuite des auteurs ; d’allouer aux associations des moyens financiers, humains suffisants et pérennes permettant de développer  un travail multidimensionnel  sur le long terme tant en matière de prévention, d’accueil, d’accompagnement, de prise en charge  psychologique et sociale, d’hébergement et de suivi post-hébergement ;

-             de soutenir le travail mené sur le terrain par les associations de lutte contre les mutilations sexuelles féminines ;

Fatoumata Sidibé au rassemblement pour un Iran libre et démocratique

Mercredi 26 juin 2013

Fatoumata Sidibé au rassemblement pour un Iran libre et démocratique


La députée bruxelloise, Fatoumata Sidibé, a représenté les FDF à l’occasion du grand rassemblement pour un Iran libre et démocratique qui s’est déroulé, le week-end dernier, au Parc des Expositions de Paris Nord.


Organisé depuis 10 ans, cet événement a pour but de dénoncer la dictature religieuse qui réprime le peuple iranien depuis 33 ans. Des dizaines de parlementaires européens, d’opinions politiques différentes, soutiennent cette initiative, ce qui explique la présence sur place de Fatoumata Sidibé.


Un espoir malgré tout, l’arrivée au pouvoir ( il entrera en fonction le 3 août prochain) du nouveau président iranien, franchement élu, Hassan Rohani. Ce pur produit de la révolution islamique semble être soucieux de rompre l’isolement de l’Iran. A 64 ans, il se présente comme celui qui pourrait permettre au régime de rebondir à l’intérieur, tout en projetant une image acceptable de son pays à l’étranger. Son élection constitue un réel bol d’air frais mais la question se pose : va-t-il se démarquer de Ali Khameneï ? Ou est-ce seulement un changement de style ? Tout cela demande confirmation et vigilance.…Il faut soutenir le combat des Iraniens pour un Iran libre, démocratique, pluraliste et arrêter la complaisance avec les dictatures théocratiques qui oppriment les peuples.

Fatoumata Sidibé nouvelle présidente de l’association des femmes FDF

Fatoumata Sidibé nouvelle présidente de l’association des femmes FDF

Fatoumata Sidibé, députée bruxelloise, a été élue présidente de l’association des femmes FDF lors de l’Assemblée générale et du renouvellement du Conseil d’administration qui se sont tenus le 28 juin 2013.

Politique d’alphabétisation en Région bruxelloise : manque de moyens, manque de volonté !

Vendredi 7 juin 2013
Communiqué de presse

Politique d’alphabétisation en Région bruxelloise : manque de moyens, manque de volonté !


Ce vendredi, Fatoumata Sidibé, chef de Groupe FDF au Parlement francophone bruxellois, a interpellé Rudi VERVOORT, Ministre chargé de la cohésion sociale sur la persistance de l’analphabétisme en Région bruxelloise et le manque total de suivi et d’évaluation des politiques menées en matière d’alphabétisation des adultes.

Mission en Turquie

  • Une mission non-officielle derrière les grilles de Silivri publié dans le numéro de Mai de Journalistes, la revue mensuelle éditée par l’Association des journalistes professionnels (AJP). L'article est disponible ici.
  • Du 21 au 24 avril. Mission belge non officielle de trois parlementaires bruxellois composée de Je
    an-Claude Defossé (Ecolo), Fatoumata Sidibé (FDF) et André du Bus (CDH) pour suivre le procès de 44 journalistes en Turquie et examiner le sort réservé à la liberté d'expression et à la liberté de presse dans ce pays candidat à l'Union européenne. Le journaliste indépendant Mehmet Koksal (vice-président de l'Association des Journalistes Professionnels) accompagne la délégation belge sur le terrain. le rapport de mission reprenant des articles de presses est disponibles ici.

  • (Belga) Liberté de presse menacée en Turquie: 3 parlementaires appellent à poursuivre les actions

BRUXELLES 26/04 (BELGA) = Les actions publiques en faveur de la libération de journalistes détenus pour délits de presse en Turquie doivent se  poursuivre alors que ce pays reste un important partenaire de la Belgique. Plusieurs accords de coopération avec la Turquie ont été passés  à différents échelons de pouvoir dans notre pays, mais la liberté de la presse est loin d'y être garantie, expliquaient vendredi à  Bruxelles trois parlementaires bruxellois de retour d'une visite de  trois jours en Turquie.

Pages