Travail parlementaire 2009-2014

Renvoi des Services d’Aide aux Justiciables et des Espaces Rencontres à la Fédération Wallonie-Bruxelles

Interpellation de Mme Fatoumata SIDIBE, Députée bruxelloise FDF, à Monsieur Christos DOULKERIDIS, Ministre-Président de la Cocof

Concerne :    Renvoi des Services d’Aide aux Justiciables et des Espaces Rencontres à la Fédération Wallonie-Bruxelles - Le vendredi 21 mars 2014.   La réponse est disponible ici.

Dans le cadre de la 6e réforme de l’Etat, un transfert de compétences des Services d’Aides aux Justiciables et des Espaces Rencontres se fera de la Cocof vers la Fédération Wallonie-Bruxelles, le secteur s’en inquiète. Cette interpellation vise à en savoir davantage sur les conséquences de ce transfert pour les associations.
 
Comme vous le savez, dans le cadre de la 6e réforme de l’Etat, un transfert de compétences des Services d’Aides aux Justiciables et des Espaces Rencontres (ER) doit avoir lieu de la Commission communautaire française vers la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Pourtant, partant du constat que les questionnements au sein de ces secteurs sont nombreux et que la Fédération Wallonie-Bruxelles semble peu préparée à recevoir les compétences transférées, nous aimerions attirer votre attention sur les enjeux majeurs de ces éventuels renvois, ces secteurs jouant un rôle crucial pour notre société.

La fin des listes avec un(e) seul(e) candidat(e) aux élections communales

PRB

La fin des listes avec un(e) seul(e) candidat(e) aux élections communales
Le jeudi 13 mars 2014.

Ce jeudi après-midi, le Parlement bruxellois a adopté à l’unanimité une proposition d’ordonnance assurant la présence de deux candidats minimum sur les listes électorales communales, déposée par M. Michel COLSON  et Mme Fatoumata SIDIBE. La proposition d'ordonnance est disponible ici.

« Ce n’est pas tous les jours qu’une proposition de l’opposition fait consensus », se réjouit le député FDF Michel Colson. Imposer deux candidats est nécessaire pour garantir le principe d’égalité entre les sexes puisqu’il sera désormais impossible d’avoir une liste 100% masculine ou féminine. « Cette mesure va corriger certaines situations désagréables qu’on a pu vivre en Région bruxelloise lors des dernières élections communales… », concluent les deux cosignataires de cette proposition d’ordonnance, Michel Colson et Fatoumata Sidibé qui remercient l’ensemble des groupes politiques pour leur soutien.

RTBF  Bruxelles: fini de présenter une liste avec un(e) seul(e) candidat(e)

REGIONS | jeudi 20 mars 2014 à 9h32

La proposition a pour objectif de garantir une représentation plus équilibrée au sein des listes électorales. - Belga

La mise en œuvre du décret relatif à l'accueil des primo-arrivants

La mise en œuvre du décret relatif à l'accueil des primo-arrivants - 28 février 2014. À M. RUDI VERVOORT, MINISTRE EN CHARGE DE LA COHÉSION SOCIALE. La réponse est disponible ici. Mme Fatoumata Sidibé (FDF).- Le décret dont il est question s'inscrit dans un long parcours, qui est loin d'être achevé. En cette fin de législature, beaucoup de questions restent pendantes. Vous aviez indiqué en commission, lors des débats précédents sur le texte, que le groupe de travail sur la cohésion sociale de la Conférence interministérielle (CIM) social-santé s'était réuni deux fois pour établir la feuille de route des travaux de réalisation de l'ordonnance de la Commission  communautaire commune établissant le caractère obligatoire de l'accueil et des formations linguistiques du parcours d'accueil. Cette feuille de route a été transmise aux cabinets de Mmes Grouwels et Huytebroeck. Qu'en est-il de la rédaction de l'ordonnance du Collège réuni ? La Commission communautaire commune est en effet la seule institution bruxelloise habilitée à légiférer sur ces aspects et une cohérence maximale entre le dispositif francophone et le dispositif néerlandophone est indispensable à Bruxelles. À l'instar de M. Maron, je souhaiterais savoir si, compte tenu du fait que le premier arrêté a été soumis aux instances consultatives, les questions opérationnelles de mise en œuvre du dispositif d'accueil proprement dit ont été réglées. Que savez-vous au sujet de la poursuite des financements par le Fonds européen d'investissement (FEI) et le Fonds d'impulsion à la politique des immigrés (FIPI) ? En réponse à une interpellation, vous avez affirmé le 22 novembre dernier que nous en saurions plus cette année, à la suite de la restructuration de ces fonds. Étant donné que nous sommes déjà en fin de la législature, j'aimerais aussi revenir sur les deux autres arrêtés.

Alphabétisation

Interpellation jointe de Fatoumata Sidibé à M. Rudi Vervoort, concernant l'évaluation du Centre Régional pour le Développement de l'Alphabétisation et l'Apprentissage du français pour Adultes – 14 février 2014.

Depuis 2010, l’asbl « Lire et écrire Bruxelles » est reconnue comme centre régional pour le développement de l’alphabétisation. Au terme de ce quinquennat qui s’achève, se pose en effet la question de l’évaluation des missions qui lui sont confiées.

La lutte contre la maltraitance des personnes âgées

PFB

La lutte contre la maltraitance des personnes âgées de Mme Fatoumata Sidibé à M. Rachid Madrane, ministre en charge de l'Action sociale et de la Famille – 17 janvier2014. La réponse est disponible ici.

Aujourd’hui, on estime qu’une personne âgée sur cinq serait victime de maltraitance. Plusieurs associations se mobilisent pour apporter une aide précieuse à ces personnes. L’interpellation vise à mettre cette problématique en avant et insister sur l’importance de poursuivre les efforts pour défendre au mieux les victimes de ces actes de maltraitance.

Débat budgétaire 20 décembre 2014.

Débat budgétaire : Intervention de Fatoumata Sidibé, Présidente du Groupe FDF au Parlement francophone bruxellois - 20 décembre 2014. Le débat est disponible ici.

L’heure du bilan de cette législature est arrivée. Il est l’heure de vérifier ce qui a pu être réalisé, ce qui ne l’a pas été et ne le sera pas.
La sixième réforme de l’Etat permet d’assainir les finances de l’Etat fédéral mais nous ne sommes pas certains que ce transfert de compétences vers les Communautés va permettre de soutenir des politiques sociales.

La problématique de la pénurie de logements pour familles nombreuses.

Interpellation de Mme Fatoumata Sidibé, Députée bruxelloise FDF, à Mr. Christos Doulkeridis, Secrétaire d’Etat en charge du logement,  lors du 2ème parlement des femmes – 17 décembre 2013. La réponse est disponible ici.

Concerne : La problématique de la pénurie de logements pour familles nombreuses.

Monsieur le Ministre,

Ce n’est pas nouveau, en région bruxelloise, il y a un manque cruel de logements pour les familles nombreuses à bas ou modestes revenus. Début 2010, 30.000 ménages étaient en attente d’un logement social. 15% des demandes concernaient des logements 3 chambres. Or, ces habitations représentent 22% des biens occupés dans le patrimoine existant. Mais ce manque se fait surtout ressentir pour les 4 chambres et plus, puisque l’on constate 11% de demandes alors que le patrimoine n’en compte que 4%.

La lutte contre les violences conjugales et intrafamiliales

Interpellation de Mme Fatoumata SIDIBE, Présidente du groupe FDF, à M. Rachid MADRANE, Ministre, chargé de la Formation professionnelle, de la Culture, du Transport scolaire, de l'Action sociale, de la Famille, du Sport et des Relations internationales. La réponse est disponible ici.

Concerne :     la lutte contre les violences conjugales et intrafamiliales

Le 25 novembre est la « Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes ». Hélas, l’occasion de rappeler que la violence envers les femmes demeure la  première cause de mortalité dans le monde pour les femmes de 15 à 44 ans. Un fléau qui n’épargne aucune partie du monde, aucune classe sociale, aucune culture, aucune religion.

Pages