Contre les discriminations et l’exclusion sociale

Stop aux discriminations à l’embauche

Il est temps de s’attaquer aux vrais problèmes et briser les schémas d’échecs répétitifs.
Dans notre société  caractérisée par sa diversité, persistent des discriminations, des exclusions.
En 2011, un rapport récent d’Eurostat sur les migrants en Europe a montré que la Belgique se situe en tête du peloton en matière de discriminations et d’inégalités liées aux salaires et aux risques d’exclusion sociale. Le risque pour un immigré de passer sous le seuil de pauvreté est 22% plus élevé que pour les Belges de souche. Le niveau de qualification des immigrés de deuxième génération est faible et dépasse les  30%.  Leur taux de chômage dépasse les 30 % dans certains quartiers bruxellois. Les femmes migrantes ont un risque plus élevé d’être exposées à la pauvreté.
J’aimerais aussi vous parler de la jeunesse. Vous savez, celle qui a l’air d’ailleurs et qui pourtant est d’ici.  Nous en sommes à la deuxième, troisième génération et on continue à les traiter d’immigrés. Jusque quand reste-t-on un immigré ?

N’ayons pas peur de le dire : il y a une jeunesse minorisée, discriminée, fragilisée, marginalisée, ghettoïsée, précarisée, désœuvrée, qui se livre à la violence.
Cette jeunesse, qui refuse de respecter les règles de notre société, fait un tort énorme à l’ensemble de la communauté qu’elle représente et qui majoritairement ne demande qu’à vivre en paix.  Mais il y a aussi une jeunesse talentueuse, ambitieuse, brillante, motivée, déterminée, courageuse  qui cultive l’excellence.  
La jeunesse issue de la diversité est multiple et loin du visage homogène, parfois stigmatisant sous lequel elle est présentée.

Il faut poser le bon diagnostic, s’inquiéter du mal être dans les quartiers,  de la stigmatisation des jeunes et leur mise à l’écart des processus d’insertion sociale, lutter contre le racisme, la discrimination à l’embauche, au logement, aux biens et services, aux loisirs, la précarité, le déficit de formation, le  chômage, la dégradation des quartiers et le mal être qui y règne, la violence économique et sociale, l’enseignement à plusieurs vitesses, le décrochage scolaire ; phénomène souvent lié à l’entrée dans les circuits de la délinquance, de la montée des violences.
Nous connaissons tous des super diplômés dont bon nombre exercent des métiers précaires en de ça de leurs qualifications. A côté de cela, chaque année, des milliers de jeunes sortent de l’enseignement sans qualification, sans diplôme, sans réelle possibilité de s’ancrer dans notre société. C’est aussi cela, le mal-être bruxellois.
Il faut valoriser l’entreprenariat, accompagner les jeunes dans la création de projets, de réseaux, expliquer qu’il y a d’autres alternatives au chômage. Ils méritent mieux que l’assistanat dans lequel ils sont maintenus.
De nombreux citoyens sont désespérés et ne croient pas à une citoyenneté qui ne leur offre pas les chances de s’insérer durablement et dignement au sein de la société.  Oui, pour certains citoyens, l’ascenseur social est en panne.
Quand des citoyens se sentent exclus de la sphère professionnelle ou assignés à des places subalternes, il y a un risque qu’ils se replient sur eux-mêmes, sur leurs identités culturelles et religieuses. Cela fait le lit du communautarisme avec les tensions que cela peut entraîner. C’est sur le terreau de la misère sociale que germent les intégrismes et tout cela, dans un contexte international qui apporte son lot d’exacerbation.
Si au bout du compte on ne donne pas à ces citoyens la possibilité de s’insérer mais aussi de se promotionner au cœur même de notre société, le risque d’une déflagration sociale est possible.
L’enjeu est important au niveau de l’économie mais aussi de la cohésion sociale. Sur le terrain, ces jeunes expriment une revendication et une frustration par rapport à l’accès à l’emploi et à la pleine participation à la vie économique et sociale.
Oui, Il est temps de s’attaquer aux vrais problèmes et briser les schémas d’échecs répétitifs.

Vous trouverez, en cliquant, sur les liens ci-dessous quelques interpellations parlementaires, articles et communiqués de presse.

•    La diversité sur le marché de l’emploi - Juin 2010
- Diversité au sein de la fonction publique régionale - février 2011
•    Les discriminations liées aux salaires et aux risques d’exclusion sociale – Décembre 2012.
•    La problématique du chômage et de l’emploi des femmes étrangères ou d’origine étrangère- Juin 2013.
•    Les tests de situation pour lutter contre les discriminations sur le marché de l’emploi – Juillet 2013.
•    L’accès au marché de l’emploi par le public en alphabétisation – 5 juillet 2013
•    Les discriminations à l’embauche et la diversité au sein de la fonction publique bruxelloise – Novembre 2013.
•    Politique d’alphabétisation en Région bruxelloise : manque de moyens, manque de volonté ! – 7 juin 2013


Alphabétisation – Lire et Ecrire – Parcours d’accueil des primo-arrivants
•    L’organisation de cours d’alphabétisation – Décembre 2011
- Alphabétisation des adultes - Juin 2013
•    Le parcours d’intégration. Un  parcours semé d’embûches  -  Journal Metro du  mardi 4 juin 2013.
•    L’évaluation du Centre Régional pour le Développement de l’Alphabétisation et l’Apprentissage du français pour Adultes – Février 2014.

Séniors
•    Lutte contre la maltraitance des personnes âgées – Mai 2010
•    Les données de  la STRADA concernant le sans-abrisme – Mars 2012
•    Le Vif  Belga Politique " Bxl: plus de cent dossiers ouverts au SEPAM sur plaintes pour maltraitance aux seniors en 2009.
- Maltraitance personnes âgées - Février 2013
•    La lutte contre la maltraitance des personnes âgées – Janvier 2014
•    PFB – Commission des affaires sociales 1er avril 2014. Proposition de résolution relative à la dimension interculturelle dans la prise en charge des personnes âgées.

Lutte contre le VIH/Sida
•    La prise en charge du VIH/sida et certaines croyances  religieuses - Février 2010
•    La lutte contre le VIH/Sida -Décembre 2010
Lutte contre le VIH/sida - janviet 2011
•    La prise en charge des personnes atteintes du VIH – Janvier 2013
•    Fatoumata Sidibé veut intensifier les campagnes de prévention SIDA en Région bruxelloise – Communiqué de presse – 30 novembre 2010

Lesbiennes, gays, bisexuels et trans ou LGBT
•    Proposition de résolution relative aux principes de Yogyakarta sur l’application de la législation internationale des droits humains en matière d’orientation sexuelle et d’identité de genre  – Octobre 2011. Cette proposition n’a jamais été mise à l’agenda par la majorité PS-CDH-ECOLO.
•     La reconnaissance et la mise en œuvre des principes de Yogyakarta en Région bruxelloise et l’application de la législation internationale des droits humains en matière d’orientation sexuelle et d’identité de genre – Octobre 2013.