Sensibilisation et information sur les risques liés à l’utilisation de produits dépigmentants.

Question écrite  de Mme Fatoumata SIDIBE, Députée bruxelloise FDF, à Mme Céline FREMAULT et M. Guy VANHENGEL, Membres du Collège réuni en charge de la Santé.  La réponse est disponible ici.
Concerne :     Sensibilisation et information sur les risques liés à l’utilisation de produits dépigmentants.
La dépigmentation volontaire par l’utilisation de produits éclaircissants (crèmes, laits, sérums,  gels, savons antiseptiques) dans le but d’avoir une peau claire est une pratique qui est très répandue au sein de diverses communautés. Certains produits contenant des ingrédients toxiques pour la santé comme l’hydroquinone, interdit de circulation, le mercure et les corticoïdes ont des conséquences très graves sur la santé.

L’utilisation récurrente de ces lotions engendre des dommages irréversibles: troubles de pigmentation, acné, atrophie cutanée, nodules, allergies, infections cutanées, poils disgracieux, vergetures, brûlures, etc.  A long terme, ces produits pourraient même être à l’origine de complications rénales, du diabète, de l’hypertension, de la gastrite, de la stérilité chez les femmes voire de cancer cutané. C’est un problème de santé publique. Il est donc nécessaire que les pouvoirs publics prennent leurs responsabilités et informent les consommateurs du risque réel qu’ils prennent en utilisant certains produits. Je souhaiterais poser les questions suivantes aux Membres du Collège réuni compétents : -    L'Observatoire de la santé et du social s’est-il penché sur cette problématique ? -    Des campagnes de sensibilisation et de prévention spécifiques en collaboration avec les autres entités compétentes sont-elles prévues ? Je vous remercie pour vos réponses. Fatoumata Sidibé Le 6 septembre 2013