Un nouveau contrat social

Notre société est riche de sa diversité. L’évolution démographique et culturelle de la Région de Bruxelles-Capitale est une réalité qui constitue un défi majeur pour l’avenir et un nouvel enjeu du « vivre ensemble ». Eviter la dérive pernicieuse vers une société fractionnée où les individus évolueront dans des communautés distinctes, aux droits et devoirs différenciés est un impératif absolu pour la femme politique que je suis.

Je veux travailler avec vous à la mise en place d’un nouveau contrat social dans une cité laïque où chaque citoyenne et chaque citoyen sans exclusive  se sente respecté, puisse vivre ensemble harmonieusement et dignement, différents mais égaux  en droits et en devoirs, dans le respect et l’adhésion au socle de valeurs  communes à vocation universelle qui sous-tendent nos démocraties. Les droits humains ne sont ni négociables, ni à géométrie variable.

Car la démocratie ne va pas de soi. Rien n’est jamais définitivement acquis. Des forces puissantes la remettent en cause, ouvertement ou non. Il convient de les démasquer et de lutter sans relâche pour que cette démocratie reste vivante.

L’actualité et la pertinence de mon combat s’appuient sur deux certitudes : la valeur de chacun, qui est  libre de prendre son destin en main  et la possible amélioration  de la société.  Je me bats pour  l’autonomie de chacun, le progrès économique, l’émancipation sociale, la responsabilsation de tous et  la solidarité avec les plus faibles.

En passant de l’engagement associatif à l’engagement politique j’ai retroussé mes manches pour participer concrètement aux décisions qui concernent directement les citoyens.

Mon combat est aussi le vôtre.

 

                                                                            Fatoumata Sidibé