Exposition de peintures

Du 27 mai au 30 septembre 2009
Aimer à l'ULB, asbl
Exposition des peintures « Les masques parlent aussi... ».
Après celles consacrées à Willy Peers, au Sida, à l’adolescence et à Amnesty International, le centre de planning familial « Aimer à l'ULB » accueille mon exposition de peintures « Les masques parlent aussi... ».
Il s'agit pour moi d'une exposition symbolique dans un lieu symbolique eu égard à mes engagements pour les droits des femmes.
Selon une étude récente, l’âge moyen du premier rapport sexuel est de 16 ans et deux mois. Actuellement dans les grandes villes, on assiste à une banalisation de l’IVG. En effet, les jeunes filles et les jeunes femmes ont de plus en plus tendance à confondre interruption volontaire de grossesse et contraception.  De même, il y a encore beaucoup à faire en matière de lutte contre les maladies sexuellement transmissibles et le Sida.  Près de 60% des 15-25 ans ont toujours des pratiques à risque. Il y a donc urgence !
Je suis favorable à une politique systématique et permanente de sensibilisation en milieu scolaire  pour assurer à tous une éducation à la vie relationnelle, affective et sexuelle, accompagner les adolescents à appréhender leur sexualité, à être à l’écoute de leurs désirs et de leurs envies dans le respect de soi et de  l’autre, à oser s’affirmer,  poser leurs limites  dans le respect mutuel afin de vivre leur vie amoureuse et affective de manière épanouissante, à maîtriser leur fécondité et à prévenir les MST et le sida.

Le mercredi 20 mai, à 20h

Conférence « La Région bruxelloise, une identité multiculturelle »

Serge de Patoul, 12ème effectif à Bruxelles,
Caroline Persoons, 6ème effective à Bruxelles,
Gisèle Mandaila, 8ème effective à Bruxelles,
et Fatoumata Sidibé, 3ème suppléante à Bruxelles,

ont le plaisir de vous inviter à la conférence

« La Région bruxelloise, une identité multiculturelle »

le mercredi 20 mai 2009, à 20 h.

Avec la participation de Madame Céline Teney, sociologue à l’ULB et chercheuse au Centre de recherche METICES, et de Monsieur Ngyess Lazalo Ndoma, coordinateur de l’association « Observatoire Ba Ya Ya ».

Adresse du jour :
Salle « 250 »,
250, avenue Parmentier
1150 Bruxelles

Cartes blanches

http://www.lalibre.be/debats/opinions/article/503255/raisonnables-les-accommodements.html

"Raisonnables", les accommodements ?
Publié le - Mis à jour le
Opinions

 

Si les laïques européens ont souvent une longue tradition de lutte contre le cléricalisme venu d’"en haut", c’est-à-dire d’une religion instituée, traditionnellement alliée de la classe dominante, ils sont aujourd’hui confrontés à des revendications d’ordre religieux qui émanent non plus d’"en haut", mais d’"en bas" : de citoyens qui sous prétexte de voir reconnues leurs libertés religieuses, réclament des adaptations aux législations en vigueur, aussitôt soutenus en cela par des partis ou des mandataires politiques, dont on peut s’interroger sur les véritables motivations.

Soulignons d’entrée de jeu que ces revendications venues d’en bas ne se substituent pas à celles d’en haut, mais s’y superposent, et posent avec une acuité nouvelle la question de la portée et des limites de la liberté religieuse.

Pages